L’essor et la prolifération des nouvelles technologies se sont répandus jusqu’au secteur de la mode et du luxe. La Fashion Tech c’est l’alliance de la mode et de la technologie. Aujourd’hui on parle d’un véritable business de l’innovation dans la mode. Du défilé Chanel avec des robots, aux impressions en 3D, des créations d’Iris Van Herpen, en passant par les vêtements connectés issus de la collaboration entre H&M et Google, la technologie dans la mode n’est plus qu’un simple gadget, elle offre de véritables enjeux pour le secteur, jusqu’à bouleverser nos habitudes de consommation.

 

La Fashion Tech : le grand bouleversement de l’industrie de la mode et du luxe.

 

La mode et le luxe reposent sur un savoir-faire traditionnel, perpétué depuis des années par les mêmes grands noms de la mode. Seulement, depuis quelques années, la Fashion Tech a mis son grain de sel dans ces pratiques ancestrales.

 

Aujourd’hui, l’industrie du textile ne peut plus passer à côté de l’innovation.  Ainsi, mode et technologie s’associent, pour créer de nouvelles expériences toutes plus surprenantes et fructueuses les unes que les autres.

 

Tous les domaines du secteur de la mode et du luxe sont alors concernés : la conception, la fabrication, la distribution, la logistique, le marketing, le commerce…

 

Les « digital natives », première cible de la Fashion Tech

 

La Fashion Tech touche directement les plus jeunes générations, celles ayant évolué avec le tout-digital. A l’affut des dernières tendances et des dernières innovations technologiques, elles sont particulièrement sensibles à la Fashion Tech.

 

A l’image de Lil Miquela, une influenceuse d’Instagram entièrement virtuelle. Désignée grâce à des outils technologiques utilisant la 3D, Miquela compte désormais 1,5 millions d’abonnés sur Instagram.

Extrêmement populaire auprès des plus jeunes générations, elle travaille désormais avec des marques, et se fait même sponsorisée, comme une vraie influenceuse.

 

Ainsi, les réseaux sociaux, et particulièrement Instagram, se sont emparé du phénomène Fashion Tech et ont compris qu’il pouvait s’agir d’un outil extrêmement efficace pour fidéliser de nouveaux clients.

 

En témoigne les nouveaux outils mis en place par Instagram, pour pouvoir voir directement le prix d’un modèle sur une photo et acheter directement un produit grâce à la redirection.

 

La fashion tech, c’est aussi la mode utile

 

Une des tendances majeures survenue ces dernières années dans l’industrie de la mode et du luxe, est l’expérience client. Le but est de rendre l’expérience d’achat beaucoup plus immersive et interactive.

 

Ainsi, les ingénieurs en Fashion Tech sont partis du constat que l’utilité des vêtements ou accessoires était au cœur des demandes des clients. Ainsi, des produits qui facilitent la vie se sont vus commercialisés par de grandes marques de mode.

 

Parmi eux, des chaussures qui se lacent toutes seules, commercialisées par Nike. Ou encore le portefeuille qui permet de recharger son Smartphone.

 

La Fashion Tech permet aussi aux clients de personnaliser leurs vêtements. A l’image de l’association entre H&M et Google, qui proposent une gamme de vêtements connectés. Grâce à la collecte de données sur vos goûts et vos besoins, H&M vous propose de créer des vêtements entièrement personnalisés.

 

Si tu souhaites travailler dans la mode dans le domaine de l’innovation, ISAL Paris te propose une formation complète et professionnalisante, pour apprendre les nouveaux métiers dans le secteur de la mode et du luxe.