Des blogueuses de mode créent de nouvelles marques et changent les règles du jeu. Capitalisant sur une popularité acquise sur, ou amplifiée par, les réseaux sociaux, une nouvelle génération de créateurs de marques voit le jour. Phénomène de mode ou nouvelle tendance ?
 

Glossier, la beauté individuelle.

Glossier est une start-up du secteur de la beauté devenue si populaire qu’elle peut compter jusqu’à 10 000 personnes dans une file d’attente pour du rouge à lèvres. Emily Weiss a commencé son blog Into The Gloss pour parler de la beauté comme une expression de l’individualité de chacune, comme la mode. Cependant, en parlant à des femmes de son entourage elle a identifié les diktats de la beauté et c’est ainsi que l’idée lui est venue de fonder Glossier. Glossier est aujourd’hui une marque de cosmétiques américaine, très en vue et réputée pour la qualité de ses produits, l’intelligence de son positionnement et son talent pour faire parler d’elle.
 

Huda Beauty, la blogueuse de mode de Dubaï.

Une autre femme a mis Dubaï sur la carte mondiale de la beauté. Huda Kattan, blogueuse de mode, est passée d’un blog personnel, lancé en 2010, à un empire international de la beauté qui comprend maintenant un vaste catalogue sur YouTube et une marque de cosmétiques, Huda Beauty, dont les produits sont utilisés dans des tutoriels de maquillage à travers le monde.
 

Kat Von D, de tatoueuse à créatrice de cosmétiques.

Katherine von Drachenberg, beaucoup plus connue sous le nom de Kat Von D est une tatoueuse, mannequin, musicienne, auteur, entrepreneuse et personnalité de la télé-réalité américaine. Elle s’est faite connaître avec son travail de tatoueuse dans l’émission de télé-réalité LA Ink de TLC, dont la première a eu lieu aux États-Unis en août 2007 et qui a duré quatre saisons. Elle s’est fait depuis connaître aussi grâce à sa ligne de cosmétiques lancée en 2008. Kat Von D crée et lance cette année-là une ligne de maquillage pour Sephora. En juin 2016, elle annonce de sa voix rauque que tous les produits de la gamme seraient reformulés pour être végétaliens. Ultime provocation, elle lance un rouge à lèvres en édition limitée nommé Project Chimps, dont 20 % des ventes ont été données à Project Chimps, un organisme qui se consacre aux soins des chimpanzés.

Phénomène de mode ou tendance nouvelle ? Quoi qu’il en soit, des blogueuses montrent comment convertir une notoriété acquise via les réseaux sociaux en de l’argent sonnant et trébuchant. Sauront-elles durer plus longtemps que les produits qu’elles lancent ?

Article écrit par Bertrand Jouvenot, professeur de Marketing de la Mode à ISAL Paris.
Rejoignez la formation dans laquelle il enseigne.