Le marché de l’emploi en Chine dans la mode et le luxe est florissant pour les français. Travailler en Chine devient de plus en plus accessible. Le pays s’est érigé au rang de première puissance économique mondiale depuis 2014. Le luxe à la française fait rêver les chinois, qui sont prêt à embaucher chaque jour de jeunes talents français dans tous les secteurs liés à la mode. Cependant, le chemin n’est pas forcément de tout repos pour parvenir à travailler en Chine.

Si tu es passionné par la mode et attiré par la Chine, nous allons te donner les clés pour travailler en Chine dans la mode et le luxe.

 

La rencontre entre la France et la Chine dans la mode et le luxe : une véritable histoire d’amour

 

Historiquement, la Chine et la France partagent un goût commun pour l’artisanat du tissu. En effet, depuis des milliers d’années, la Chine est connue pour son travail remarquable de la soie. Quand à la France, des noms comme Gabrielle Chanel ou Christian Dior résonnent à travers le monde, de par le prestige de leur travail de haute couture.

Il existe un profond respect, voire une admiration partagée entre ces deux nations aux cultures très différentes mais extrêmement riches en terme de patrimoine culturel.

Ainsi, ces dernières années, la Chine est devenue le principal consommateur au monde du luxe français. Pour les chinois, le luxe et la mode française représentent bien plus qu’un produit de consommation. Il s’agit d’un véritable état d’esprit, mêlant élégance, raffinement, une qualité apportée aux finitions, la haute couture travaillée comme un art…

 

L’implantation des marques de mode et de luxe françaises ouvre la voie pour travailler en Chine.

 

Le secteur du luxe et de la mode se porte à merveille, particulièrement en Chine. Chaque année, de nombreuses marques de mode chinoises ou françaises recrutent des français dans le cadre de stage, d’alternance, de VIE ou même de CDI. Tu l’auras compris, c’est le moment d’aller travailler en Chine !

Par ailleurs, de grandes marques françaises ouvrent de plus en plus de boutiques à Shanghai ou à Pékin. Elles partent également à la conquête du marché de la mode en ligne. A l’image de la création de la « French Boutique » au début de l’année 2017, sur le site chinois mondialement connu Alibaba. Au sein de cette French Boutique, dix marques françaises feront leur apparition sur le site chinois. Cette collaboration donnent un véritable coup de fouet à la visibilité et à la présence de marques de modes françaises en France.

En outre, de grands groupes français tels que LVMH, installent de plus en plus de magasins en Chine. Il s’agit donc de très bonnes nouvelles pour le marché de l’emploi dans la mode en Chine ! Travailler en Chine devient de plus en plus à portée de main.

 

Travailler en Chine lorsque l’on est français : une success story à nuancer.

 

Face à ce marché florissant, la concurrence devient de plus en plus rude. Ainsi, si tu rêves de travailler en Chine dans la mode et le luxe, il te faudra faire preuve d’abnégation, de patience et de motivation !

Dans un premier temps, tu devras maîtriser parfaitement l’anglais, et idéalement le Mandarin. Ensuite, une première expérience dans la mode ou le luxe, en stage ou en alternance sera hautement appréciée. En Chine, l’accent mis sur le CV sur la maitrise des langues et l’expérience professionnelle est particulièrement apprécié, plus qu’un parcours dans une école célèbre.

C’est pourquoi il te faudra faire preuve de patience avant de te lancer dans l’expérience chinoise ! Nous te conseillons de suivre des études dans une école de mode professionnalisante en France. ISAL Paris propose un bachelor en trois ans, avec un stage chaque année dans une grande entreprise de la mode ou du luxe. Des cours approfondis d’anglais et de Mandarin sont dispensés. De plus, une option stage à l’international te sera proposée. Grâce à nos nombreux partenariats avec la Chine, tu pourras effectuer un stage pour une entreprise de mode à Pékin, Shanghai, Hangzhou ou Canton.

Pour t’aider dans tes recherches, voici 20 sites utiles pour trouver un emploi en Chine.