Balmain est la maison de couture française qui habille la femme dans un style élégant, désinvolte et sexy, une mode opulente et structurée.

Balmain a connu de nombreux directeurs artistique qui l’ont porté vers des sommets ou vers l’oubli. Cependant, chaque directeur artistique a essayé de perpétuer l’héritage de son créateur.

Découvrez dans cette article l’histoire de la maison Balmain.

La naissance de Balmain

Balmain a été créé par Pierre Balmain à Paris en 1945. Pierre Balmain est né en Savoie à Saint-Jean-de-Mauricienne. Il débute sa carrière dans la mode dans la maison Molyneux, puis il rejoint la maison de Lucien Lelong en 1939. Il y rencontre Christian Dior qui deviend son ami.

Peu après, lors de la seconde guerre mondiale, de 1939 à 1941, il fut mobilisé pour combattre contre les allemands.

À son retour, le déclic se fait : il crée une petit robe de crêpe appelé Petit Profit. Cependant, son directeur Lucien Lelong ne voulait pas de cette création mais elle a pourtant eu un énorme succès : elle s’est vendu à plus de 360 exemplaires.

En 1945, la guerre est finie : il décide de créer sa propre maison appelé Balmain avec l’aide de sa mère et des couturières de chez Balenciaga qui le suivent dans le 8ème arrondissement de Paris.

En créant sa maison, il souhaite donner un second souffle à la mode après la seconde guerre mondiale en donnant un style audacieux, moderne et sophistiqué aux femmes.

Grâce au style particulier de ses collections, il devient la coqueluche des célébrités européennes et hollywoodiennes.

En parallèle, il développe aussi des parfums comme  « ELYsées 64-83 », puis un deuxième en 1947, « Vent Vert », et un dernier en 1949, « Jolie Madame », qui fut aussi le nom de sa collection Automne-hiver de 1952-1953. C’est la naissance de la Jolie Madame qui symbolise les années 50.

Renommé internationale et mort de Pierre Balmain

En 1950, Balmain est porté par Audrey Hepburn et Brigitte Bardot. Grâce à ces stars, la marque acquiert un certain prestige :  les costumes près du corps, les robes bustiers, les jupes bouffantes envahissent le marché américain. Grâce à son succès, Pierre Balmain voyage dans le monde entier et habille les plus grandes femmes.

Il crée aussi les costumes des Jeux Olympiques de Mexico en 1968.

Dans les années 1970, il se lance dans le prêt-à-porter et y trouve un grand succès.

Au plus haut de sa carrière, en plein essor créatif, en 1982, Pierre Balmain décède d’une maladie incurable.

La maison a alors engagé Erik Mortensen, un couturier danois, pour reprendre le flambeau. Malgré les efforts du couturier, la maison a du mal à se remettre de la perte de son créateur : il y restera huit ans. Puis ce fut Hervé Pierre Braillard qui repris la maison mais à nouveau sans grand succès.

Le renouveau, Oscar de la Renta

En 1992, Oscar de la Renta reprend la Direction Artistique de la marque et apporte le renouveau à la maison Balmain.

Oscar de la Renta crée des modèles sophistiqués, des robes de taffetas et de satin opulentes, ornées de cascades de volants et de ruchés, pour marquer le renouveau et séduire de nouvelles personnalités comme Nancy Reagan ou Ivana Trump.

Oubliée pendant 4 ans

En 2002, Oscar de la Renta quitte la maison et la plonge à nouveau dans une période de trouble.

Deux personnes succèdent à Oscar de la Renta mais personne n’égale le génie de ce couturier.

Quatre ans passe puis un nouveau couturier est engagé : c’est l’arrivée de Christophe Decarnin.

 

Christophe Decarnin, la nouvelle crédibilité

Ancien styliste chez Paco Rabanne, Christophe Decarnin rejoint Balmain en 2006. Il revisite les classiques de Pierre Balmain en apportant un vent de fraîcheur de glamour. Il modernise les silhouettes, en les rendant plus courtes et ornées de paillettes (Glitter).

Christophe Decarnin développe son style pour la “Femme sexy, glamour et marquée d’un esprit rock”.

Les stars sont friandes de ses créations telle que Sharon Stone, Rihanna, Marion Cotillard…

Même Michaël Jackson, quelques mois avant son décès, avait salué le talent de Christophe Decarnin en portant sa fameuse veste.

Cependant, en 2011, Christophe Decarnin quitta Balmain pour cause de burn out.

Le Brillant Olivier Rousteing

En 2011, Olivier Rousteing reprend la maison dont il est nommé Directeur Artistique à seulement 24 ans.

Olivier Rousteing, originaire de Bordeaux, a fait ses études de modes à Paris. Sept mois après la rentrée, il décide de tout quitter pour partir en Italie et découvrir la culture italienne, la Dolce Vita.

Pendant son voyage, il fait un stage dans une maison de couture à Rome puis il part à Milan et à Florence où il démarche de nombreuses entreprise comme Versace, Gucci ou Cavalli. Olivier Rousteing est contacté par Cavalli qui lui propose alors un poste de stagiaire.

Au fil du temps, il gravit les échelons jusqu’à être designer pour l’homme et la femme chez Cavalli. Puis il est appelé en 2009 par Balmain pour travailler aux côtés de Christophe Decarnin.

En 2011, c’est la consécration. C’est alors qu’il est nommé Directeur Artistique de la maison Balmain.

Balmain et Olivier Rousteing

Il réinterprète les codes de la maison en mettant toujours en valeur la femme pour qu’elle soit encore plus glamour et en même temps sexy.

Chacune de ses collections est un évènement dans l’univers de la mode.

Olivier Rousteing réussit à s’imposer dans l’industrie mais également à asseoir la notoriété de la maison de couture Balmain, y compris à l’international. En effet, il compte parmi ses amis de nombreuses stars de la culture populaire, très suivies surtout sur les réseaux sociaux : Kim Kardashian et tout le clan Kardashian, Kanye West, Rihanna, Beyoncé, Justin Bieber, Rosie Huntington-Whiteley, Gigi Hadid et autres mannequins Victoria Secret, …etc. Il sait s’entourer des meilleurs !

Olivier Rousteing  sait exploiter les réseaux sociaux pour toucher de nouvelles personnes qui ne s’intéressent pas forcément à la marque.

« Je suis né avec Facebook, Twitter, Instagram et Skype. Le fait est que j’adore communiquer avec les gens. J’adore la pop culture, et le mot “pop” pour moi fait référence à populaire et à la population »

Balmain est ainsi devenu une des marques les plus suivies sur Instagram.  

Olivier Rousteing a su rester fidèle au style de la maison instauré par Pierre Balmain pour perpétuer son héritage.